Ma vie, mon oeuvre (suite)

Publié le par Stéphanie

case-4.jpgcase-5.jpgcase-6.jpgimg071.jpg



Tout ça pour dire que je suis désormais l'heureuse propriétaire d'une authentique paire de chaussures de branleurs, trop grandes, trop chères, avec des lacets de 5 km de long, oui madame, mais elles brillent de mille feux. Ouais, bon je vous rassure elles sont pas si grandes que ça, j'arrive à marcher avec, hein.


converse-copie-1.jpg

Ma vie est tout à fait fascinante.

Publié dans Cher journal

Commenter cet article

Bizelle 15/01/2008 19:09

Ben moi et mes converse, on est heureuse ensemble en tout cas :-)

Non mais je reconnais parfaitement le côté "chaussures de branleurs" des Converse, mais m'en fous. Un peu de futilité dans la vie, ça fait pas de mal.

Cyril 15/01/2008 18:03

je te renie !!! à mort les converses, je ne cèderai pas, c'est moche, hors de prix pour la merde que c'est, et c'est flingué en moins d'un ans : à mort !!!
tout ceci n'engage bien évidemment que moi.

par contre, je percicte à le crier haut et fort : il est profondément injuste d'avoir une facilitée pareille avec le dessin

Bizelle 14/01/2008 21:58

Il suffit d'avoir une bonne conscience suffisemment chiante, hautaine et prétentieuse, de manière a la détester suffisemment pour avoir envie de faire précisément le contraire de ce qu'elle t'indique. Facile.

Nounours 14/01/2008 21:54

j'adore avec quelle facilitée tu ignores ta conscience faudrait que tu m'aprennes.. sinon c'est vrai qu'elles sont sympa tes converses

Bizelle 14/01/2008 21:15

J'ai toujours rêvé d'avoir une paire de Converse, en plus. Tss, vanité.

C'est fou tout ce qu'on peut écrire pour se déculpabiliser, pas vrai ?